Foot-RDC: nouveau président du DCMP, Jean-Max Mayaka prône l’unité du club

Jean-Max Mayaka, président de coordination du DCMP de Kinshasa/ Ph. Droits Tiers.

Porté à la tête de la coordination du DCMP de Kinshasa, Jean-Max Mayaka prône l’unité au sein de son club. Il a livré sa position dans un entretien exclusif accordé, jeudi 14 août, à Radio Okapi.

«Nous ne sommes pas venus pour hériter d’un conflit. Il y a eu mal entendu, incompréhension sur la démarche du président sortant qui, ensemble avec ses collaborateurs, avaient pris l’initiative de transformer DCMP en société. Nous devons ramener la paix et l’espoir au sein du club. Unis, nous resterons imbattables», a indiqué jean-Max Mayaka.

Le nouveau président de coordination du DCMP appelle ainsi tous les Imaniens à se ranger derrière son comité qui, selon lui, est légalement reconnu par toutes les instances sportives du pays.

Il lance une mise en garde contre tous ceux qui iront à l’encontre de la mission assignée par son comité celle de transformer DCMP d’une Association sans but lucratif (Asbl) en une société privée à responsabilité limitée (SPRL).

Jean-Max Mayaka se fixe également l’objectif de relever le niveau d’autres disciplines sportives qui ne sont pas aussi mises en avant au sein du DCMP comme le basketball, le cyclisme, le tennis…

«Il faut ramener notre sport au niveau le plus haut en apportant des moyens et en faisant en sorte que les supporters puissent avoir des activités économiques qui leur procurent des moyens de supporter le club», a poursuivi jean-Max Mayaka.

Né à Kinshasa en 1975,  Jean-Max Mayaka appartient à la première promotion de l’Ecole de football de Kinshasa, dirigé à l’époque par l’entraîneur Kabulo.

Il avait été élu président de coordination de DCMP, à l’issue de l’assemblée générale extraordinaire et élective (AGEE) du dimanche 11 août à Kinshasa avec 110 voix sur 125 participants.  Il remplace à ce poste Antione Musanganya, à la tête de l’équipe depuis 2009. Le comité élu présidera aux destinées de l’équipe pour un mandat de six mois.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Mots-clés populaires