Caf-C1: Mazembe « va jouer pour gagner », selon Patrice Carteron

L’entraineur français Patrick Carteron signe pour deux ans avec le TP. Mazembe/ Ph. Droits Tiers.

L’entraîneur du TP. Mazembe, le Français Patrice Carteron croit en la victoire de son club face à l’Astres de Douala, en match-retour des seizièmes de finale de la Ligue des champions de la Caf, fixé au dimanche 9 mars au stade de Kamalondo. Le technicien français a exprimé sa conviction au cours de la conférence de presse qu’il a animée vendredi 7 mars à Lubumbashi.

«L’ambition est d’avoir une équipe qui va jouer pour gagner et non pas une équipe qui va jouer dans le calcul, même si un 0-0 qualifierait Mazembe pour les 8e de finale», a-t-il affirmé, ajoutant que «l’objectif principal bien sûr c’est la qualification», a-t-il indiqué.

Patrice Carteron a signalé la présence, aux séances d’entrainements, de tous ses poulains pour battre, déterminés à battre dimanche prochain, l’Astres de Douala, arrivé jeudi dans la soirée à Lubumbashi, chef-lieu du Katanga :

«Le groupe est au grand complet et le Malien Chebane Traoré a également entamé sa phase de récupération».

L’entraineur de Mazembe est également revenu sur la baisse de rythme constatée à la fin du match aller contre l’Astre de Douala:

«J’ai beaucoup aimé les 70 premières minutes du match. Je pense qu’on a baissé cette concentration au moment où le match était un peu plus facile pour nous. C’est l’erreur qu’on a commise après les deux buts marqués à Bamako lors de la demie finale aller de la Coupe de la Confédération à Bamako.»

A Douala, a-t-il poursuivi, « le TP Mazembe avait tenu pendant plus de 60 minutes.

«Je pense sincèrement qu’on aurait du rester plus compétitif et plus méchant sur les 20 dernières minutes pour ne pas laisser cette équipe revenir au score. Non seulement ils ont réussi à égaliser, mais dans les minutes qui ont suivi, ils ont poussé pour marquer un deuxième but. On sentait qu’on n’était pas à l’abri de prendre un deuxième», a-t-il déploré.

Carteron a tout de même aimé l’animation défensive, où ses joueurs ont concédé très peu d’occasions.

Les Corbeaux de Lubumbashi repartent sur un nouveau cycle avec des jeunes après le départ pour l’Angola (Kabuscorp) de l’ancien capitaine Trésor Mputu Mabi et pour la France de défenseur central Sunzu Stoppila et le milieu récupérateur Nathan Sinkala. Ces deux derniers sont actuellement à Sochaux.

Malgré ces départs, Patrice Carteron a souligné la nécessité pour son club de garder la qualité de jeu:

«Je ne me cache pas, je le dit ouvertement qu’il fallait vraiment que, par rapport à ce que j’ai connu l’année dernière à l’extérieur, qu’on ait une équipe avec un double visage cette saison. Il faut qu’on garde cette qualité de jeu quand on joue à Kamalondo avec beaucoup de technicités, une envie de presser l’adversaire, d’aller de l’avant et à l’extérieur

Le club de Lubumbashi a besoin «des guerriers, capables de résister face à cette pression, capables physiquement de résister. C’est pourquoi je prépare l’effectif avec parfois un visage diffèrent à l’extérieur», a affirmé Patrice Carteron.

Au match-aller joué au stade de la Réunification de Doaula, dimanche 2 mars, les deux clubs s’étaient séparés sur le score d’un but partout. Mazembe doit battre son adversaire ou faite un nul blanc devant son public pour se qualifier pour les huitièmes de finale de cette compétition inter-clubs.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (519)
dialogue (176)
Ceni (125)
FARDC (123)
Monusco (101)
Beni (96)
Kinshasa (94)
Edem Kodjo (67)
Opposition (67)
Papa Wemba (67)
lubumbashi (67)
police (56)
adf (55)
élection (55)
UDPS (55)
Elections (54)
RDC. (53)