Foot: Sama Lukonde s’engage à éradiquer les violences aux stades

La police interpellant des semeurs de troubles « Kuluna » le 28/04/2013, au stade des Martyrs à Kinshasa, lors du match DCMP contre Lupopo, score : 1-2. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sama Lukonde Kienge, se fixe l’objectif d’éradiquer toutes sortes de violences dans les installations sportives du pays. Il a levé cette option, mercredi 13 mai, au cours d’une réunion organisée à Kinshasa avec les dirigeants sportifs et responsables des clubs de football.

Dans cette rencontre, le ministre des Sports a exprimé la volonté du gouvernement de redynamiser le Comité nationale de prévention et lutte contre les violences dans les installations sportives.

Sama Lukonde a appelé la Fédération congolaise de football association (Fecofa) à renforcer des sanctions pour dissuader des clubs qui provoquent des violences dans les stades à travers le pays.

«Les sanctions doivent désormais être renforcées, appliquées et respectées et l’adhésion de tous les acteurs est importante pour relever les défis», a indiqué le ministre des Sports.

Sama Lukonde se dit persuadé que la restauration du climat dans les installations sportives va sans doute encourager le gouvernement à investir plus de moyens dans le football.

Pour lui, la rencontre de ce mercredi inaugure une série d’échanges entre partenaires du secteur du football pour éradiquer les violences dans les stades.

«Que le football qui est facteur de cohésion nationale ne puisse pas devenir un facteur de malheur en RDC», a poursuivi le ministre des Sports.

Dans le débat, les dirigeants de la Linafoot ont été appelés à s’occuper convenablement des officiels des matches pour que ces derniers ne soient pas à la solde de la corruption et autres pratiques qui « tirent le football congolais vers le bas ».

La Linafoot a également été invitée à sanctionner, sans népotisme et clientélisme des clubs qui troublent la paix dans les stades.

Pour sa part, le secrétaire général aux Sports, Barthelemy Okito, a fustigé certaines pratiques des agents de sécurité qui favorisent notamment des entrées frauduleuses dans les stades, à travers le système « taxi ».

Cette pratique consiste pour les policiers de percevoir une somme moindre que le prix fixé pour suivre un match afin de faciliter l’accès aux supporters.

Sama Lukonde a aussi plaidé pour que les autorités envoient des policiers professionnels dans les installations sportives.

Les derniers cas de violences ont été observés lors du match qui a opposé, dimanche 10 mai, Sanga Balende à VClub au stade Tshikisha, à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental) dans le cadre du match remis de la 8è journée de la Linafoot.

Cette rencontre n’avait pas connu de fin à la suite des troubles survenus dans les dernières minutes de la rencontre. Les supporters de Sanga Balende ont lancé des projectiles contre l’arbitre principal après le but égalisateur de V.Club.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Mots-clés populaires