Malemba Nkulu: l'activisme des groupes armés inquiète les autorités territoriales

Un milicien Maï-Maï manipulant son arme dans une brousse à Beni (Nord-Kivu). Ph/Droits Tiers.

L'activisme des groupes armés à Malemba Nkulu inquiète les autorités politiques et administratives de ce territoire du Haut-Lomami. Son administrateur, Lwamba Pandemoya, a évoqué, jeudi 27 août, l'activisme de l'ancien seigneur de guerre Makabe Ngele au niveau du village Musau dans le secteur de Badia.
Il l'a affirmé à une équipe de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (Monusco) qui séjourne depuis trois jours à Lubumbashi.
Dans la chefferie de Moseka à la frontière avec le territoire de Manono, Lwamba Pandemoya, a aussi signalé la concentration des miliciens Maï-Maï qui fuient la traque des Forces armées de la RDC.
Selon lui, il y a aussi une présence accrue des Maï Maï dans le parc Upemba, mais il précise que ces miliciens souhaitent se rendre à l'armée.
En dépit de ces inquiétudes, Lwamba Pandemoya a noté que le sécuritaire est relativement calme dans le territoire de Malemba Nkulu.
Il a insisté sur la sensibilisation des miliciens encore actifs dans cette contrée pour amener ces combattants à se démobiliser.
Par  rapport au conflit de terre qui persiste dans les deux chefferies de Kikondja dans le territoire de Bukama et Kayumba à Malemba Nkulu, l'administrateur du territoire a déclaré que cela ne relève pas de sa compétence.
Ce conflit a déjà causé morts d'homme dans les deux camps. ​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner