Des centaines de ménages de Lubero fuient la présence des Maï-Maï

Des centaines de familles habitant le groupement de Tama à Lubero (Nord-Kivu) ont quitté leurs villages depuis deux semaines à cause de la présence des miliciens Maï-Maï qui occuperaient certaines positions après le retrait de l’armée.

Craignant d’éventuelles exactions de ces miliciens, ces habitants se dirigent vers d’autres territoires voisins. Ils proviennent des localités de Kyuto, Luhanga, Bukomerwa et Biambala.

La société civile  appelle les autorités à prendre des mesures pour sécuriser les habitants de cette partie du Nord-Kivu.

«Nous recommandons au gouvernement de déployer des éléments FARDC pour renforcer la sécurité dans ce coin, de  manière à ce que la situation qui sévit là-bas soit anéantie avant que le pire n’arrive. [Le gouvernement doit] également faire régner le calme et la sécurité dans cette zone qui connaît une occupation des groupes armés depuis un certain temps», a déclaré le président de la société civile de Lubero, Georges Katsongo.

A (re) Lire: Nord-Kivu: environ 6 400 ménages ont fui les exactions des FDLR à Lubero

Pour sa part, le porte-parole des opérations Sokola 1, capitaine Mak Azukay a confirmé la présence des miliciens dans cette partie du Nord-Kivu. Il a assuré que l’armée considère ces miliciens comme des forces négatives qu’il faut combattre, sans donner plus de détails sur le début d’une telle opération.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner