Kasaï-Central: la population appelée à dénoncer les dérapages des militaires

Le vice-gouverneur du Kasaï-Central, Justin Milonga, a demandé à ses administrés, dimanche 2 mars à Kananga, de ne pas paniquer devant les militaires déployés dans la province pour traquer les miliciens de Kamuina Nsapu, mais de dénoncer leurs dérapages éventuels.

Les militaires effectuent des patrouilles pour rétablir l’ordre dans la région, selon Justin Milonga, qui a recommandé à la population locale de dénoncer tout cas de dérapages au cours de ces opérations.

«S’il y a des cas de dérapages, tous, nous sommes appelés à les dénoncer pour que les sanctions soient infligées à ces éléments d’ordre. Je vous rassure […] qu’il y a même certains officiers qui sont en prison pour avoir dérapé sur terrain», a-t-il assuré avant d’appeler les habitants qui ont fui leurs habitations à rentrer.

 Ce déploiement s’inscrit dans le cadre «du rétablissement de l’ordre public perturbé par l’activisme des miliciens et non pour tracasser la population, a expliqué Justin Milonga au cours d’une conférence de presse.

Il a exhorté également ses administrés à ne pas suivre l’appel à la journée ville-morte lancé par le Rassemblement de l’opposition, expliquant que la priorité pour la province actuellement est la recherche des voies et moyens pour mettre fin à l’insécurité qui sévit dans la région.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires