Kinshasatimes.cd : « Manifestations publiques. Un rapport de la CENCO charge la police et l’armée congolaises »

Revue de presse du mercredi 16 mai 2018.

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a présenté, mardi 15 mai, son rapport sur le monitoring des « manifestations et réunions publiques » organisées en RDC entre décembre 2017 et mars 2018. Dans ce document, la structure Paix et Justice Congo (PJC) de la CENCO fait état de 15 manifestants tués par les forces de l’ordre dont 14 par balles et 1 par gaz lacrymogènes, renseigne Kinshasatimes.cd.

« Au moins 226 cas de blessés dont au moins 50 cas par balles, parmi lesquels une femme éventrée et une autre a été atteint au niveau des seins. Au moins 2 cas par arme blanche, 40 cas par les éclats des grenades à gaz lacrymogènes et 134 autres cas de blessés pendant la dispersion », écrivent les prêtres catholiques dans ce rapport scruté par Kinshasatimes.cd

A ces cas de tueries et de blessés, la PJC ajoute ceux de 396 interpellations des manifestants et des organisateurs par la police, les FARDC et autres service spécialisés sans compter « les extorsions des biens et d’argent par la PNC ; les actes de vandalisme caractérisés par la destruction des biens liturgiques et violations des lieux de culte. »

Le Phare, qui a lu le même rapport de la CENCO, s’étale sur les pistes de solutions préconisées afin d’avoir des élections apaisées.

A la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la CENCO suggère notamment « de publier ses mesures d’application de la Loi électorale afin que l’on en fasse large diffusion auprès des électeurs, et de redynamiser le cadre de concertation avec les partis politiques et les autres parties prenantes pour plus de transparence dans l’organisation des élections. »

Au gouvernement de la RDC, elle propose entre autres de « remplir correctement leur rôle régalien en sécurisant les parties du pays aujourd’hui touchées par l’insécurité afin d’éviter un nouveau report des élections attendues le 23 décembre 2018, et de s’en tenir au respect de la liberté des Manifestations Publiques consacrée par la Constitution de la RD Congo, de prendre les mesures d’encadrement chaque fois qu’une manifestation est programmée et de se réserver d’entreprendre tout acte contraire. »

En dehors du rapport de la CENCO, Le Potentiel analyse pour sa part la situation globale de la RDC : tueries en série en Ituri, massacres des civils à Beni-Butembo, enlèvements à Kinshasa, braquage à Lubumbashi, incursion des braconniers dans le parc national de Virunga, la liste n’est pas exhaustive.

Pour le quotidien, tous ces événements entretiennent une crise de confiance entre le pouvoir et la population. Il interpelle la majorité au pouvoir à « travailler dans l’urgence, en posant des actes qui rassurent. »

Dans le même élan des réflexions, La Prospérité se demande, 21 ans après la « libération » du Congo si « le Congo-Kinshasa d’aujourd’hui est mieux que le Zaïre d’hier. »
En effet, loin de la petite boutade, il sied de souligner que le bilan qui s’effectue de ces 21 années après Mobutu est très teinté de « c’est selon, car, manifestement, résultant non forcément de la raison ou la logique mais, plutôt, des couleurs politiques et de la proximité ou non de la mangeoire. Soit ! » Analyse le tabloïd.

Actualité.cd s’intéresse aussi aux questions politiques et renseigne que l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a publié les noms des membres de son directoire.

Le nouveau bureau de l’UDPS compte 7 secrétaires généraux adjoints, 22 secrétaires nationaux ainsi que 63 secrétaires généraux adjoints aux côtés de Jean Marc Kabund reconduit au secrétariat général.

Parmi les secrétaires généraux adjoints, Augustin Kabuya est chargé de la communication, mobilisation et implantation, Rubens Mikindo de l’administration et stratégie, Marie Tumba Nzeza à la diplomatie, Eteni Longondo à l’économie et finances. Paul Tshilumbu Kantola a été nommé secrétaire national, chef de département élections, suivi du processus électoral et porte-parole du parti, poursuit le média en ligne.
 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ebola (93)
RDC (88)
Ceni (85)
Elections (78)
élection (53)
FARDC (44)
Beni (40)
Monusco (38)
Caf (26)
ADF (25)
Opposition (24)
Vclub (24)
MLC (23)
Léopards (21)