RDC: une enquête parlementaire sur le conflit de Djugu

Une délégation des députés nationaux venue de Kinshasa séjourne en Ituri depuis lundi dernier pour « évaluer le travail du Gouvernement dans le territoire de Djugu. » Les parlementaires veulent bien comprendre pourquoi la situation sécuritaire s’y dégrade davantage, a expliqué le chef de la délégation, Médard Autsai Assenga. Cependant, des acteurs politiques et de la société civile jugent inopportune cette mission, estimant que « la situation de Djugu est très bien connue du pouvoir central. »
 
Environ dix députés nationaux sont à Bunia. Cependant, plusieurs acteurs locaux ne croient pas en cette mission. Pour Luc Malembe, membre de l’opposition politique, il s’agit d’une simple promenade pour ses parlementaires :
 
« Avant eux, deux ministres de l’Intérieur étaient ici ; deux conseillers du chef de l’Etat étaient ici, le chef de l’armée nationale était ici. Le chef de la police… beaucoup de hautes personnalités ont évalué la situation de Djugu ! C’est une promenade des députés qui veulent venir se faire de la santé politique. »
 
La même désolation est exprimée par la présidente de l’Union des associations culturelles et de développement de l’Ituri (UNADI), Claudine Nzeni. « Seize députés en Ituri ! Avec les frais de transport, les frais de mission. Avec tout l’argent mis à leur disposition, s’il n’y a pas de vrais résultats, ça serait une promenade de santé !», a-t-elle estimé.
 
Le député provincial Pierre Claver Bedidjo, qui a adressé une lettre ouverte au ministre de la Défense nationale rappelle que l’armée n’a qu’à imposer l’ordre à Djugu.« Nous comptons sur l’Armée pour remettre définitivement l’ordre dans le territoire de Djugu ! », a affirmé l’élu provincial.
 
De son côté, Médard Autsai appelle à tout le monde à faire confiance à sa délégation. Selon lui, « la population peut attendre toutes les propositions qui vont être faites et envoyées à la haute hiérarchie pour que certaines dispositions soient prises ! »
 
Le conflit armé qui sévit à Djugu a déjà causé des centaines de morts, dont des soldats et des officiers de la police et des FARDC ; sans que les vrais assaillants ne soient clairement identifiés jusqu’à ce jour.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ebola (100)
RDC (87)
Ceni (82)
Elections (76)
élection (53)
FARDC (42)
Beni (42)
Monusco (40)
ADF (27)
Caf (25)
Opposition (24)
Vclub (24)
MLC (22)
Léopards (21)