Tueries de Yumbi : 15 suspects aux arrêts

Quinze personnes, accusées d’être impliquées dans les tueries survenues à Yumbi, Nkolo et Bongende (Maï Ndombe) en décembre dernier, ont été arrêtées à Yumbi et transférées à Kinshasa, ont annoncé mardi 12 février des sources militaires.

Les personnes arrêtées se trouvent à la prison militaire de Ndolo à Kinshasa, ont précisé ces sources, estimant qu’elles présentent des indices sérieux de culpabilité dans les tueries de Maï Ndombe.

Les prévenus sont accusés d’avoir opéré avec des armes de calibre12 et des armes de guerre. C’est la raison majeure qui pousse la justice militaire à se saisir du dossier.

« Les enquêtes sont en cours » pour déterminer l’origine de ces armes et l’identité des tireurs de ficelles dans ce conflit intercommunautaire, selon les mêmes sources.

Les tueries de Yumbi, Nkolo et Bongende ont fait plus de 500 morts, avait indiqué l’administrateur du territoire intérimaire de Yumbi à Radio Okapi. Mais, la Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme avance un bilan beaucoup plus lourd de plus de 900 morts entre les 16 et 18 décembre 2018 dans quatre villages de ce territoire.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires