Kananga : le parquet révèle les noms de nouveaux évadés liés au meurtre des experts de l’ONU

Le parquet militaire révèle jeudi 16 mai qu’au total cinq détenus liés au dossier du meurtre des experts de l’ONU et de leurs accompagnateurs au Kasaï s’étaient évadés de la prison centrale de Kananga la semaine dernière. Jusque-là, la justice militaire parlait de deux personnes dont l’une a été retrouvée.

Quatre personnes liées à ce dossier sont donc en cavale. Il s’agit d’Ilunga Lumu, Ngalamulume Ngandu alias Ntumba Dialolo, Muyaya Tshipamba et Mukadi Kabende.

Les deux premiers étaient déjà en train d’être jugés par le tribunal militaire de Kananga pour le meurtre de Zaida Catalan et Michael Sharp au moment de leur évasion.

Ilunga Lumu avait même reconnu devant le tribunal avoir assisté au meurtre. C’est lui que l’on voit sur la vidéo en train de couper les mèches de cheveux sur la tête de Zaida Catalan. C’est aussi lui qui avait explicitement identifié Jean Bosco Mukanda- ancien témoin vedette devenu prévenu- comme le donneur d'ordre sur le lieu de l’exécution.

De son côté, Ngalamulume Ngandu alias Ntumba Dialolo a toujours nié être mêlé à cette affaire. Son avocat soutient même qu’il y a erreur sur la personne, expliquant que le ministère public s’est trompé sur l’identité de la personne qu’il devrait poursuivre.

Mais le ministère public affirme que Ntumba Dialolo est visible sur la vidéo de l’exécution des experts.

Pour leur part, Muyaya Tshipamba et Mukadi Kabende font partie du groupe de personnes inculpées pour le meurtre des Congolais qui accompagnaient les experts de l’ONU lorsqu’ils ont été tués. Leur dossier n’est pas encore porté devant le tribunal. Il est encore en instruction au niveau du Parquet.

Ce sont ces quatre fugitifs que la justice militaire tente de retrouver. Des avis de recherche ont été lancés.

Le Parquet militaire promet une prime à toute personne qui fournirait des informations permettant de les attraper.

Pour Ilunga Lumu, une prime de 5 millions de francs congolais (3125 dollars américains) est promise à toute personne qui fournirait des informations pouvant conduire à son arrestation. Pour les autres, la prime est d’un million de francs congolais (625 dollars américains).

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (62)
FARDC (51)
Ceni (30)
Kinshasa (30)
FCC (29)
Beni (28)
Unpc (27)
Corruption (26)
UDPS (26)
Sécurité (21)
Monusco (21)
Butembo (21)
élection (20)
Police (19)
Maï-Maï (18)