Bahati Lukwebo : « L’AFDC-A est une grande force qui ne pouvait pas être écartée au profit d’un indépendant, qui n’amène que sa personne au FCC »

Le sénateur Modeste Bahati Lukwebo, président du regroupement politique Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) dénonce l’exclusion de son regroupement du Front commun pour le Congo (FCC). Il estime que cette décision avait été prise par la conférence des présidents du FCC sur fond de règlement des comptes, de jalousie et de peur. L’AFDC en prend acte et décide d’évoluer désormais en une force autonome. Interview.

Radio Okapi: Modeste Bahati Lukwebo, l’AFDC-A, dont vous êtes l’autorité morale, a pris ce jour son autonomie vis-à-vis du FCC. Qu’est-ce qui a motivé cette décision ?

Modeste Bahati Lukwebo: C’est la conséquence de la décision qui a été prise par la conférence des présidents des regroupements du FCC, qui ont estimé nous exclure sur fond de règlement des comptes, sur fond de jalousie, sur fond de peur.

Nous, nous avons pris acte de cette décision. C’est le regroupement qui est exclu. Ce n’est pas la personne physique (de Bahati Lukwebo), qui est membre du FCC, mais le regroupement AFDC et Alliés.     

Voilà donc pourquoi aujourd’hui, tous les chefs de partis politiques, les personnalités, les députés nationaux, les députés provinciaux et les sénateurs membres du regroupementAFDC et Alliés ont tous, à l’unanimité après un vote, pris acte de cette décision. Mais également ils sont allés plus lois en réaffirmant leur décision du 2 juillet par laquelle ils présentaient ma candidature au poste de président du Sénat.

Le regroupement a pris son autonomie totale vis-à-vis de toutes les institutions du pays, vis-à-vis de regroupements et partis politiques ainsi que de la société civile.

Notre regroupement a pris des sanctions contre le groupe des députés et non-députés qui se sont permis, par débauchage, d’aller engager le regroupement sans titre ni qualité et qui sont dans la logique de ceux qui nous combattent. Tout le monde comprend aisément d’où ça vient et pour quelle finalité.

Nous avions exprimé notre reconnaissance envers Joseph Kabila Kabange. Nous savons que de lui-même, il n’est pas mauvais ; mais c’est l’entourage qui l’amène justement dans cette dérive que nous dénonçons. Les jours à venir, nous fixerons l’opinion.

Nous, nous sommes restés constants, mais c’est eux qui ont pris la décision. Nous en avons pris acte. Et nous avançons avec toute la grande majorité.

RO: en politique, quand on n’est pas dans la majorité, on est dans l’opposition. Est-ce que c’est désormais votre cas ?

MBL: Nous ne sommes pas dans l’opposition. Nous, nous avons été élus en tant majorité. Il n’est pas dit que tout le monde doit nécessairement être dans le FCC ou dans CACH. Nous constituerons un groupe politique tout à fait à part, qui est dans la majorité, qui va soutenir le programme du gouvernement que le président Félix Tshisekedi mettra sur pied avec le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Et donc, nous, nous demeurons toujours du côté de la majorité. Mais nous évoluons avec notre autonomie, avec nous vision ; pour que ceux qui ne voulaient de nous puissent librement monter leur stratégie. Nous-mêmes aussi, nous allons monter la nôtre.  

RO: quel souvenir, bon ou mauvais, gardez-vous du FCC ?

MBL: Bon souvenir, c’est d’avoir été ensemble. Je crois que c’a été une bonne expérience. Le FCC a la majorité écrasante, c’est par l’apport de tout le monde, en particulier de l’AFDC et Alliés.

Nous sommes une grande force ! Nous avons les 44 députés nationaux, 70 députés provinciaux, 13 sénateurs, 2 gouverneurs de province. Nous avons 7 vice-gouverneurs (dans les provinces de) Tshopo, Tshuapa, Tanganyika, Equateur, Maniema, Kasaï, Kasaï-Central ; des présidents des assemblées provinciales et mêmes des vice-présidents des assemblées provinciales. C’est quand même une grande force qui ne pouvait pas être écartée (dans la course vers la présidence du Sénat), au profit d’un indépendant, qui n’amène que sa personne au FCC.

C’est cette injuste qui nous révolte. C’est cette injuste que nous avons dénoncé. Malheureusement, les amis n’ont pas voulu écouter la vérité. Ils préfèrent le règlement des comptes. Nous sommes comptons qu’ils aient fait le premier pas en nous excluant du FCC. Et nous pris notre autonomie totale.         

/sites/default/files/2019-07/110719-p-f-kinshasa_invite_modeste_bahati_lukwebo.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (134)
Ebola (73)
FARDC (65)
Djugu (45)
Léopards (43)
FCC (36)
Can 2019 (28)
Ituri (26)
Lamuka (25)
JED (22)
Unpc (22)
Beni (21)
Ceni (20)
Monusco (19)
Sécurité (19)