RDC : l’ASADHO plaide pour la libération d’Eddy Kapend et compagnons ou la réorganisation de leur procès

L’Association africaine des droits de l’homme (ASADHO) demande au chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, de libérer Eddy Kapend et ses compagnons ou de réorganiser leur procès, tel que recommandé par la Commission africaine de défense des droits de l’homme et des peuples. Jean Claude Katende, président de l’ASADHO, a fait cette déclaration à Radio Okapi dimanche 14 juillet, après le décès vendredi dernier dans la prison d’Angenga de John Bompengo, un des condamnés à mort dans l’affaire de l’assassinat du président Laurent-Désiré Kabila, en 2001.

Pour Jean Claude Katende, John Bompengo est le 11e détenu lié à cette affaire qui meurt.

« Dans ce dossier, il y a déjà plusieurs personnes qui sont décédées à cause de mauvaises conditions de vie en prison, mais aussi à cause des maladies qui n’étaient pas prises en charge de manière adéquate. Avec ce décès, nous pensons qu’il y a maintenant urgence à ce que le Président de la République puisse libérer Eddy Kapend et ses compagnons ou réorganiser le procès. Si tout le monde meurt, nous ne connaitrons jamais la vérité sur l’assassinat de M. Laurent-Désiré Kabila », a recommandé Jean-Claude Katende.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner