RDC : « Dr Ilunga n’a jamais tenté de quitter le territoire national » (Avocats)

« Contrairement aux allégations avancées sur le compte Twitter de la police nationale congolaise, Dr Ilunga n’a jamais tenté de quitter le territoire national pour gagner le Congo Brazzaville. Ce fait précis, du reste infondé, porte atteinte à son honneur et en même temps l’expose au mépris public », a réagi le collectif des avocats du Dr Oly Ilunga, ministre honoraire de la Santé.

Me Guy Kabeya et Willy Ngashi rejettent les allégations selon lesquelles l’ancien ministre honoraire de la Santé, en garde à vue depuis samedi 14 septembre à la Coordination nationale de la police judiciaire à Kinshasa, a tenté de regagner le Congo Brazzaville.

Selon les informations parvenues à la police, indiquait le colonel Mwanamputu, porte-parole de la police, faisaient état « de sa disparition de la circulation avec pour projet de gagner le Congo Brazza par le Kongo Central, et ce, aux fins de se soustraire des poursuites judiciaires ».

Selon le collectif des avocats du Dr Oly Ilunga, ce dernier a été interpellé sur base d’un mandat d’amener émis par le Parquet général près la Cour de cassation avant d’être placé en garde à vue.

La police judiciaire reproche à M. Ilunga d’avoir détourné 4,3 millions USD mis à la disposition du ministère de la santé pour lutter contre Ebola.

« A ce stade, 1,9 millions USD de cette somme ont été décaissés en un mois après la démission du Dr Ilunga de manière qu’il ne peut nullement en répondre », argumente ses avocats.

Pour le reste, note le collectif des Avocats du Dr Ilunga, les pièces comptables qui gisent dans le dossier attestent à suffisance que cette somme a exclusivement été utilisée aux fins de la lutte contre la maladie à virus Ebola.

Ministre de la santé entre 2016 et 2019, Oly Ilunga avait démissionné de ses fonctions le 22 juillet 2019. Dans une correspondance adressée au chef de l’État, il contestait la reprise en main de la riposte contre l’épidémie d’Ebola par le président de la République et de la constitution d'un secrétariat technique pour le suivi de la riposte.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner