Nord-Kivu : la police met en garde contre les manifestants violents

Le commissariat provincial de la police du Nord-Kivu a mis en garde samedi 30 novembre tous les auteurs et commanditaires de manifestations violentes enregistrées ces derniers jours dans cette province. Cette interpellation intervient après la destruction d'édifices et symboles de l’Etat par des manifestants à Beni.

« La police met en garde contre tout comportement violent mettant en péril la protection des personnes et de leurs biens conformément à notre article 182 de notre constitution. La police n’est pas l’ennemi de la population. Et la sécurité de notre province est l’affaire de nous tous », a déclaré le commandant provincial intérimaire de la police, colonel Van Kasongo.

Dressant le bilan des violences enregistrées lors de différentes manifestations populaires qui ont caractérisé la province, il a déploré l’incendie d'édifices et symboles de l’Etat notamment la mairie, le sous commissariat de la police de Ma-Campagne, de Mandumbi à Beni et le sous commissariat de la police de Kibinda à Goma. 

Le colonel Van Kasongo a par ailleurs fait état d’autres projets de vandalisme :

« D’autres personnes malintentionnées et instrumentalisées, s’apprêteraient d’attaquer le gouvernorat de province, la mairie de Goma, les édifices publics, les symboles de l’Etat et d’autres postes de police sous la conduite d’un certain Bwanakuba, candidat malheureux des législatives 2018 qui est recherché par la Police nationale congolaise. Les véhicules de la MONUSCO ne circulent plus normalement de peur d’être caillassés. D’autres ont été endommagés et incendiés à Beni-ville comme à Goma. »

Deux policiers ont été tués et deux autres sauvagement tabassés par les manifestants ainsi que des armes ravies, a-t-il poursuivi, appelant les manifestants à rester pacifiques car la sécurité de la province et du pays est l'affaire de tous.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner