Butembo : interpellation des « groupes de prières » suspectés d’endoctriner les jeunes au radicalisme religieux

Le maire de la ville de Butembo, Patrick Tsiko, a indiqué lundi 13 janvier, que les services de sécurité ont interpellé la semaine dernière plusieurs « groupes de prières », opérant dans cette région du Nord-Kivu.

« Le première groupe que les services de sécurité ont rencontré est celui où des personnes s’habillent en blanc. Un autre groupe, c’est un couple d’une dame et d’un certain pasteur qui recrutaient des jeunes pour faire d’eux des diacres. Nous constations que les jeunes disparaissaient de la ville et réapparaissaient après », a expliqué Patrick Tsiko.

Selon lui, ces personnes qui se regroupent sur des collines abritant jadis des miliciens Mai-Mai sont suspectées d’entretenir des mouvements religieux radicaux, qui porteraient atteinte à la sécurité de la ville.

« La population devra faire très attention. Depuis que nous connaissons cette insécurité devenue chronique, il y en a qui se sont radicalisés dans leur foi. Certaines personnes pensent qu’il y a le radicalisme islamiste qui risque de s’installer ici. Nous craignons aussi qu’il y ait une autre forme de radicalisme basé sur les religions, et les gens risqueraient de se faire la guerre au nom de la religion », a prévenu le maire de Butembo, M. Tsiko.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner