RDC : l’identification des enseignants « nouvelles unités » doit s’étendre dans l’arrière-pays (député Ause)

Le député national Jackson Ause Asingito, élu du territoire d’Irumu en l’Ituri, s’est réjoui du démarrage lundi dernier de l’opération de l’identification des enseignants dits "Nouvelles unités (NU)". Intervenant jeudi 13 février sur Radio Okapi, il a demandé au gouvernement de rendre effective cette opération sur tout le territoire de la RDC.

L’élu du territoire d’Irumu salue cette action et demande au Premier ministre de veiller à ce que les écoles de différents villages soient identifiées :

« Nous interpellons le Premier ministre de ne pas rester au niveau de la bonne volonté. Ces commissions vont descendre en provinces. Qu’ils ne se limitent pas qu’aux chefs-lieux des provinces. La plupart de nos écoles se retrouvent dans les territoires, les chefferies et dans les groupements. Cette fois-ci, nous voulons que les écoles du village, les écoles des groupements, les écoles qui se retrouvent dans l'arrière-pays, soient identifiées ».

Selon le député Ause Asingito, plusieurs enseignants sont dans l’arrière-pays. Il souhaite que la commission ne retienne pas un grand nombre d’enseignants seulement dans les grands centres urbains.

L’identification des enseignants NU avait été lancée à Kinshasa le lundi 10 février par le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Willy Bakonga.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner