Beni : 13 ADF et 4 militaires tués dans de violents affrontements le long de la rivière Semuliki

Treize rebelles ADF et quatre militaires ont été tués dans de violents affrontements qui ont opposé les FARDC et les ADF vendredi 6 mars après-midi, le long de la rivière Semuliki dans la brousse du territoire de Beni. Parmi les militaires qui sont tombés sur le champ d’honneur figure un officier supérieur, commandant compagnie, rapporte le porte-parole adjoint des FARDC, le général Sylvain Ekenge.

Selon les FARDC, ces violents affrontements ont éclaté après la découverte de nouveaux campements des ADF le long de la rivière Semuliki.

« Il y a eu plusieurs campements et on les a attaqués pour les détruire. Il y a eu de résistance et on a recouru aux hélicoptères de combat et à l’artillerie de campagne. Il y a 13 terroristes ADF qui ont été neutralisés, il y a au total 4 militaires qui sont morts dont un officier supérieur de grade de major, commandant de compagnie », a expliqué le général Sylvain Ekenge.

Pour lui, les FARDC ont « détruit tous les bastions des ADF, mais elles n’ont pas encore détruit le noyau dur des ADF puisque Baluku [Chef des ADF] et ses lieutenants continuent à courir et cherchent à reconstituer d’autres sanctuaires ».

 Les FARDC sont toujours à la poursuite des assaillants.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner