Coronavirus : policiers et militaires déployés pour filtrer les entrées et sorties à la Gombe

Les habitants de la commune commerciale et administrative de Kinshasa vivent leur premier jour de confinement total. Dans la nuit de dimanche, la police a été déployée dans les différents points d’entrée de la Gombe.

Avec la fermeture des activités dans la commune qui héberge le grand marché «  Zando », tous les services publics ainsi que les plus importantes activités commerciales de la capitale, la vie semble ralentir dans la capitale.

Cinq barrières sont placées par la Police pour filtrer les entrées et sorties de la Gombe. Sur l’avenue Flambeau vers le siège de la société BRALIMA, une autre barrière est placée sur l’avenue  Mont des arts, une autre sur l’avenue des Huileries et du côté de l’avenue Libération, ex-24.

Une autre barrière est érigée à la sortie de la Gombe vers la commune de Kintambo au niveau du pont Dag  Hammarskjöld.

Sur toutes ces barrières, la pression est exercée sur les policiers par les gens venant des communes périphériques voulant à tout prix regagner Gombe.

A chaque barrière, les militaires et policiers procèdent  aux contrôles de passants en exigeant le badge de l’Hôtel de ville de Kinshasa, ou une  lettre  d’autorisation.

Ceux-là qui sont permis d’entrer doivent par après se soumettre au prélèvement de la température puis au lavage des mains, avant de poursuivre la route vers Gombe.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner