SOS de 10 élèves de Kinshasa délogés de leur internat à Bandundu

Les élèves venus de Kinshasa et hébergés de l’Internat du collège Kivuvu dans la ville de Bandundu (Kwilu) ont été priés de quitter le site à la suite de la décision du Président de la République de fermer toutes les écoles du pays pour empêcher la propagation du Coronavirus. Ces enfants, dont l’âge varie entre 13 et 16 ans, sont au nombre de dix. Ils sont bloqués à Bandundu à cause de l'isolement de la ville de Kinshasa.

N'ayant pas de familles d'accueil à Bandundu, ces dix garçons sont contraints de louer une maison dans la cité, en attendant la reprise éventuelle d’activités scolaires. Ils affirment vivre difficilement loin de leurs familles.

« Le directeur d’internat nous a dit de quitter l'internat à cause de Coronavirus. On a cherché une maison à louer. Notre condisciple nous a montré cet endroit. Nous sommes au nombre de dix. Ça fait déjà deux semaines que nous sommes ici. On vit difficilement, on prépare nous-mêmes, on n'a pas de provisions », témoigne l’un d’eux, âgé de 16 ans.

Ils n'ont qu'une seule envie : retourner à Kinshasa pour rejoindre leurs parents : « On a envie de rentrer à Kinshasa. Nos parents même ont besoin de nous. On a demandé ici dans les agences, il n'y a pas moyen de voyager », poursuit-il. 

Ils se tournent vers le gouvernement. Le même garçon lance cet appel :

« Je veux juste dire comme on nous a fait sortir ici, si quelqu'un tombe malade comment on peut se débrouiller. Il n'y a pas d'argent, les parents sont loin, nous sommes des mineurs aussi, on ne travaille même pas. Nous demandons au gouvernement de nous venir en aide, on veut rentrer chez nous parce qu’ici il n'y a pas moyen de vivre ».

Pour sa part, le directeur des études du collège Kivuvu, Alexis Bwareman, assure que ces enfants ne sont pas en insécurité. L’école a échangé avec leurs parents, ajoute-t-il.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner