De nouvelles tueries à Irumu

Province de l’Ituri :  Une trentaine de morts déjà enregistrées dans le territoire d’Irumu en moins de deux mois. C’est ce qu’a annoncé le député National Jackson Ausse dans une déclaration à la presse, hier dimanche 16 août.

Selon ce député, la Force Patriotique et Intégrationniste du Congo (FPIC) est la milice la plus citée dans ces violences.

Le dernier cas de tueries a été enregistré samedi 15 août ou sept personnes dont cinq enfants, ont été lâchement abattues par des éléments identifiés aux miliciens de la FPIC.

Signalons que cette tuerie intervient après la clôture de la table ronde pour la paix et la cohabitation pacifique entre les communautés dans le territoire d’Irumu.

 

-Comment expliquer ce cycle de violences dans le territoire d’Irumu ?
 

Invités :

-Adjo Gidi, Ministre provincial en charge de l’intérieur du gouvernement provincial d’Ituri.

-Jackson Ause, Député national élu du territoire d’Irumu, province de l’Ituri. Il est l’initiateur de la table ronde inclusive sur la situation sécuritaire et humanitaire dans le territoire d’Irumu.

-Dismas Kitenge, Président du groupe Lotus, Ong de défense des droits de l’Homme basée à Kisangani. Il est aussi vice-président honoraire de la Fédération internationale des droits de l’Homme (Fidh).

 

/sites/default/files/2020-08/170820_-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner