Tshopo : les opérateurs économiques protestent contre la dégradation de la route Kisangani - Bunia


Les boutiques, magasins et autres activités économiques n’ont pas fonctionné mercredi 25 novembre dans la ville de Kisangani (Tshopo). Les opérateurs économiques protestent contre la dégradation de la route nationale N°4, reliant Kisangani à Bunia, et contre la multiplicité des taxes de l’Etat, dont ils seraient victimes. 

Hormis les pharmacies et quelques rares alimentations, tous les magasins et boutiques installés aux alentours du marché central étaient hermétiquement fermés. Il en est de même de ceux se trouvant le long de différentes artères du centre-ville dans la commune Makiso. 

Dans une lettre adressée au gouverneur de province, dont une copie est parvenue à Radio Okapi, ces opérateurs économiques de Kisangani dénoncent le ralentissement de leurs activités à la suite du mauvais état de la route de l’Ituri, principale voie d’approvisionnement en produits alimentaires ainsi que ceux de première nécessité en provenance de l’Est du pays. 

Leur président, Fataki Senga, espère que l’autorité provinciale pourra apporter des réponses à leurs préoccupations, notamment la réhabilitation de la RN4, la suppression du pont bascule installé à 13 Km de la ville, sur le même axe ainsi que certaines taxes qu’ils jugent illégales. 

Par ailleurs, il déclare ne pas comprendre pourquoi cette route continue à demeurer dans cet état piteux ; alors que le gouverneur de province et le D.G intérimaire du FONER avaient annoncé tout récemment avec pompe la disponibilité d’un peu plus de 500 000 USD destinés notamment à la réhabilitation de cette route. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner