Les jeunes leaders de l’Ituri exigent la reprise des cours dans les écoles et universités

Les jeunes leaders de l’Ituri exigent l’ouverture des écoles et des universités en RDC. Dans une déclaration à la presse jeudi 14 janvier à Bunia, cette structure a accordé un ultimatum de deux semaines au gouvernement pour la reprise des activités scolaires. Dans le cas contraire, ces jeunes promettent de lancer plusieurs actions citoyennes pour revendiquer leurs droits.

 

Ces jeunes leaders de l’Ituri disent ne pas comprendre pourquoi les marchés, les églises, les bars, les restaurants, bus de transport et avions fonctionnent normalement. Pourtant, selon eux, ces activités présentent des risques énormes de contamination.

Pour eux, le gouvernement devrait plutôt sensibiliser la masse au respect des mesures barrières.

« Fermer les écoles et universités, c’est sacrifier la jeunesse congolaise », déclare Christian Shauri, président des jeunes leaders de l’Ituri. Il ajoute que la décision du couvre-feu prise par le président de la république donne l’occasion à certains agents des forces de sécurité de tracasser la population. Il sollicite la reprise des cours avant la fin du mois de janvier. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner