Sud-Ubangi : plus de 10 000 réfugiés centrafricains affluent vers Zongo

Plus de dix mille réfugiés centrafricains affluent massivement depuis mercredi denrier, dans la ville de Zongo, dans le Sud-Ubangi, affirme le maire de la ville, Michel Siazo. Lors d’une intervention faite vendredi 15 janvier 2021, il indique que plus de dix mille d’entre eux vivent dans des conditions précaires. Ils ont fui leur pays à la suite des affrontements qui ont éclaté entre les forces régulières et les rebelles après les élections.

Depuis mercredi 13 janvier 2021, il a fait savoir que ces plus de 10 000 personnes sont réparties dans environ 1 500 foyers.

Ces gens sont encore disséminés le long de la rivière Ubangi, démunis de tout et vivent dans des conditions déplorables, notamment dans les localités riveraines à 12 kilomètres en aval de la ville, détaille Michel Siazo.

L’autorité urbaine se dit également dépourvue de moyens pour la prise en charge de ces personnes.

Le maire de Zongo craint aussi des problèmes sécuritaires, et une montée des cas de la Covid-19 dans sa juridiction, à la suite de cet afflux incontrôlé.

« Il y a d’abord un problème de prise en charge. Comme ils sont juste au bord de la rivière, tout peut arriver. Il faudrait qu’on essaie comment les évacuer pour les mettre dans un centre de transit. Rien ne prouve qu’ils soient en bonne santé. Nous risquons de connaître d’autres catastrophes de Covid-19. C’est comme cela que nous en appelons aux gens de bonne foi de voir la situation », a déclaré Michel Siazo.

Consulté à ce sujet, le commandant de la 13e Région militaire, à Mbandaka, dit avoir reçu l’information.

Ses hommes ont rapporté quelques retours volontaires parmi ces réfugiés. Et ils restent en alerte jusqu’à ce que le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR) les identifie en vue de leur prise en charge, a souligné le général Shora Mabondani.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner