Butembo : un militaire et un policier tués par les Maï-Maï à la barrière de Kangote

Un militaire et un policier ont perdu la vie ce dimanche 28 mars matin lors d’une attaque tendue par les miliciens Maï-Maï  aux éléments de l’ordre affectés à la barrière de Kangote, un point de   contrôle dans le cadre de la lutte contre d’Ebola à l’entrée Nord de Butembo (Nord-Kivu), rapporte Patrick Tsiko, maire adjoint de la ville de  Butembo.

Ce dernier qui s’est rendu sur le lieu pour constater le fait condamne cette attaque.

« C’était vers 1h40, il y a eu un groupe  d’assaillants que nous qualifions de Maï-Maï qui sont venus attaquer  la position de Kangote, un poste de contrôle. Ils sont arrivés là-bas il y a eu échange des tirs  avec nos éléments. De cet échange des tirs, il y a eu un bilan qui est  assez angoissant : il y a eu deux morts de notre côté : un militaire et  puis un policier », a indiqué Patrick Tsiko.

Il ajoute également qu’un milicien Maï-Maï est tombé lors des échanges des tirs.

« De l’autre côté, aussi il y a eu un milicien qui est tombé. Nous avons jusque-là trois corps au niveau de  la morgue. Donc c’était une attaque ciblée. Nous nous sommes rendu sur le lieu,  nous avons examiné le mode opératoire et c’est ainsi que nous avons pris des dispositions qui s’imposent pour pouvoir lutter efficacement contre cette insécurité qui commence à  élire domicile aux alentours de la ville de Butembo », note Patrick Tsiko.

Cette autorité urbaine  en appelle ainsi à la collaboration de toute la population afin de mettre la main sur « tous les ennemis de la paix dans la région ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner