RDC : la signature de l’ordonnance nommant les membres du gouvernement conditionnée par la représentativité des femmes

Le Président Félix Tshisekedi conditionne la signature de l’ordonnance nommant les membres du gouvernement de l’Union sacrée par la représentativité des femmes. C’est ce qu’a affirmé Augustin Kabuya, secrétaire général de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) au cours d’une matinée politique ce dimanche 28 mars à Kinshasa.

Selon lui, la publication du gouvernement traîne encore parce que des chefs des regroupements politiques n'ont pas proposé des femmes pour faire partie de la prochaine équipe gouvernementale.

« Le chef de l'Etat est respectueux de sa parole. Le premier ministre a reçu toutes les listes des hommes politiques Congolais qui ne proposent pas les femmes. C'est pourquoi le chef de l'État a dit s'il n'y a pas la représentativité des femmes il ne signe pas », a expliqué Augustin Kabuya.

Il appelle les hommes politiques à récompenser les femmes :

« Nous, les hommes politiques, nous devons être sérieux et dire la vérité à la population. Quand il y a des problèmes dans ce pays, ce sont nos mamans qui sont violées et maltraitées. Comment expliquer aujourd'hui, on forme le gouvernement et les responsables politiques ne veulent pas proposer les femmes, seulement les hommes. Est-ce que le chef de l'État peut accepter une telle chose », s’est interrogé Augustin Kabuya. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner