L’ONG CEPADHO salue l’état de siège décrété au Nord-Kivu et en Ituri

Le Centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratique et les droits de l’homme (CEPADHO) se félicite de la décision du chef de l’Etat de décréter l’état d’urgence au Nord-Kivu et en Ituri. Pour cette organisation de défense des droits humains, cette décision serait la réponse à sa demande adressée récemment aux autorités en vue de mettre fin au terrorisme dans l’Est du pays. Le président de la République a compris qu’il fallait mettre des moyens à la taille de l’ennemi pour mieux le combattre, a estimé mardi 4 avril Omar Kavota, vice-président du conseil d’administration de CEPADHO. 

 « Au lendemain de la désignation des ADF/MTN comme mouvement terroriste mondial affilié à l’Etat islamique Syrie et Irak   et à ce titre dénommé DAEC-RDC, nous avons suggéré au chef de l’Etat de décréter l’Etat de siège sur cette partie, étant donné que nous avons été persuadés que cette partie de la République était assiégé par des forces terroristes et qu’il fallait des moyens robustes, des stratégies adaptées à la taille à cet ennemi », a indiqué Omar Kavota. 

Il invite par ailleurs toutes les forces vives du pays à ne pas s’ériger en obstacle contre cette mesure en vue de garantir sa réussite :   

« Nous nous réjouissons de voir que le chef de l’Etat s’est montré attentif à notre vœu. Et nous disons que si c’est à ce prix que nous pouvons aspirer à la paix et à la sécurité véritable, nous n’avons pas d’intérêt à s’ériger en obstacle à cet état de siège décrété par le Chef de l’Etat. Nous voudrions ici appeler les forces vives de s’approprier cette mesure du Chef de l’Etat pour qu’elle soit une réussite ». 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner