Kasaï-Oriental : 200 personnes formées sur les droits des enfants vulnérables à Kabeya Kamwanga

  

Plus de 200 personnes, parmi elles, les membres de la société civile, les autorités administratives et policières, ainsi que les membres de la 31e communauté presbytérienne au Congo, participent depuis deux jours ce mercredi 12 avril, à un séminaire le renforcement des systèmes communautaires de protection et prise en charge des enfants. 

 Le but est de créer des mécanismes communautaires de prévention et d’alerte précoce sur les violations graves des droits des enfants vulnérables. 

La coordination de la 31e communauté presbytérienne au Congo, prévoit la création dans leurs paroisses, cent familles d’accueil transitoires pour l’épanouissement des enfants vulnérables.  

« Les familles d’accueil transitoires (FAT) sont celles qui sont capables d’aider les enfants en situation difficile, à bénéficier des conditions de vie qui favorisent leur intégration sociale. Les Familles d’accueil transitoires auront pour mission d’attirer en amont comme en aval, l’implication de la communauté dans la protection de l’enfant contre les violations de ses droits », explique le pasteur Benoît Mingedi Tshiona de la 31eme communauté presbytérienne au Congo. 

Selon lui, la mission des Comités d’alerte précoce(CAP) locaux implique également la sensibilisation de la communauté, l’alerte des cas des violations des droits de l’enfant mais aussi l’intensification, la documentation et l’accompagnement des enfants dans ces droits qui sont violés.  

Ces travaux de 4 jours sont organisés à Kena Kuna, dans le territoire de Kabeya Kamwanga, au Kasaï Oriental, par la coordination presbytérienne des œuvres auprès des enfants vulnérables. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner