Troubles à la fin du Ramadan : 32 musulmans jugés en procédure de flagrance

Trente-deux musulmans comparaissent depuis vendredi 14 mai après-midi dans une procédure de flagrance devant le Tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe. Ils ont été arrêtés la veille, après des échauffourées entre deux camps de cette religion qui se disputent le leadership.

Ils sont accusés notamment d'association de malfaiteurs, destruction méchante, rébellion, coups et blessures volontaires.

La fin du jeûne de Ramadan s'est soldée par des actes de violence entre deux camps rivaux de la Communauté musulmane à Kinshasa. Il y a eu plusieurs blessés graves entre policiers et fidèles musulmans.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner