Goma : « Les sites qui ont été ravagés par le volcan ne doivent plus être occupés » (Sama Lukonde)

La partie Nord de la ville de Goma au Nord-Kivu, qui avait été dévastée par la lave du volcan Nyiragongo « ne doit plus être occupée par la population », a décidé lundi 7 juin le Premier ministre Sama Lukonde.

Lors d’une conférence de presse qu’il a animée à Goma, à l’issue de sa mission officielle de 3 jours, le chef du gouvernement a aussi recommandé le retour progressif des habitants de cette ville, qui s’étaient déplacés à la suite de l’éruption du volcan Nyiragongo. Il justifie cette décision en raison de la situation redevenue calme 2 semaines après l’éruption du Nyiragongo.

Il a enjoint le ministre de l’Aménagement du territoire de trouver un site pour héberger les personnes ayant perdu leurs domiciles.

A l’issue de sa communication, le gouverneur militaire du Nord-Kivu a publié le plan du retour des déplacés.

Les déplacés qui sont à proximité et dont les maisons n’avaient pas été touchées par la coulée des laves peuvent dès maintenant regagner leurs maisons, souligne le gouverneur militaire Ndima Constant.

Pour ceux qui sont les plus éloignés de la ville sur l’axe Bukavu, Axe Rutshuru-Butembo et axe Rwanda, ce retour sera progressif du 8 au 20 juin prochain.

Selon le premier ministre Sama Lukonde, le gouvernement congolais, en plus des fonds donnés par les partenaires, a déjà décaissé 8 millions USD pour la reconstruction des infrastructures détruites par le volcan Nyiaragongo.

Une évaluation est en cours pour la réinstallation des personnes dont les maisons ont été détruites par la coulée des laves a-t-il conclu.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner