Ituri : au moins 7 600 familles de déplacés vivent dans des conditions infrahumaines à Mambasa

Au moins 7 600 familles de déplacés de l’axe Komanda-Luna au Sud d’Irumu vivent dans des conditions infrahumaines dans le territoire de Mambasa. Ces déplacés avaient fui les attaques meurtrières d’il y a deux semaines de présumés rebelles des ADF dans plusieurs villages de la chefferie de Walese Vonkutu, indique mercredi 21 juillet, le président de la société civile de Babila Bakwanza, Bernard Babaya.

Depuis la semaine dernière, la deuxième vague de déplacés venue de Komanda, Luna, Otmaber, Ofayi dans le territoire d’Irumu a été observée à Mangina et à Lowa dans le territoire de Mambasa.  

Le gros lot de ces déplacés est constitué d’enfants et de femmes qui ont fui les attaques à répétition des rebelles ougandais des ADF dans plusieurs villages le long de la Route nationale numéro 4 dans le territoire d’Irumu.  

Selon Bernard Babaya, ces personnes courent le risque de malnutrition, en l’absence de toute assistance en vivres pour soulager leurs souffrances.

Pour la société civile locale, l’armée doit s’imposer pour éviter le pire et ramener la paix dans la zone.  

Ce qui permettra aux personnes déplacées de regagner leurs villages d’origine.  

Depuis quelques jours, un calme précaire règne dans la zone après le contrôle, par l’armée, de certaines localités jadis occupées par ce groupe rebelle.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner