Goma : la société civile interpelle le gouvernement pour la bonne gestion de l’après MONUSCO

La coordination provinciale de la société civile du Nord-Kivu a demandé mercredi 15 septembre à Goma, au gouvernement et aux institutions congolaises de capitaliser les acquis de la présence de la MONUSCO dans le Pays. Dans une déclaration faite aux médias, elle estime que les autorités ainsi que les institutions nationales devraient commencer à s’assumer avant le retrait définitif de la mission onusienne en RDC, qui est aujourd’hui en phase de transition. 

Pour le chargé de la thématique bonne gouvernance au sein de la société civile du Nord-Kivu, Etienne Kambale, cela éviterait au pays un vide caractérisé par un dysfonctionnement des institutions du pays. Il pense qu’en cette phase, les acquis ainsi que les quelques attributions de la mission onusienne devraient être capitalisés par les autorités congolaises :  

« Ce sont les attributions du gouvernement qui est partenaire de la mission, la MONUSCO et nous nous sommes des parties prenantes, pour pousser nos autorités à assumer, donc c’est leur obligation. Le président de la République, nous lui rappelons de temps en temps et mêmes les institutions de la République ce qu’ils doivent faire. Et nous pensons que c’est possible, on ne sera pas éternellement sur le dos de la mission des Nations unies ». 

 

Vous pouvez l'ecouter ici/sites/default/files/2021-09/08._160921-p-f-goma_web_societe_civile_du_nk_interpelle_les_autorites_de_la_rdc.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner