Nord-Kivu : la société civile contre la présence massive des hommes armés à Lubero


Les acteurs de la société civile dans la partie Sud du territoire de Lubero dénoncent la présence massive des groupes armés dans plusieurs villages de la chefferie de Batangi.
Ces miliciens, déclarent-ils, sont accusés de pillage principalement du bétail dans ces différents villages.

Le président de la société civile locale, Kasereka Mwendapole, affirme que c'est depuis le début de ce mois d’octobre que des mouvements d’hommes armés sont observés dans cette partie de Lubero, pendant que les forces de sécurité mènent la traque des groupes armés dans le parc de Virunga, sur la côte Ouest du lac Edouard. 

En débandade, ces miliciens sont présents dans plusieurs entités de la chefferie de Batangi, notamment à Mwimbie, Kasoso, Mbisamuki, Kazoroho et Kyahulwa, rapportent des acteurs de la société civile dans la région.

Ces miliciens se livreraient ainsi au pillage notamment des caprins et d’autres animaux domestiques.

Le principal groupe cité, c’est le groupe des Maï-Maï Ngolenge, actif dans le parc. La nuit de samedi à dimanche 24 octobre, un groupe de miliciens a pillé trente chèvres à Bulotwa, avant de s’accrocher à un autre groupe à 2 km de là, rapporte Kasereka Mwendapole, président de la société civile locale.

Il ajoute que la journée de dimanche, des Maï-Maï Ngolenge ont tenu un meeting à Mwimbie, exigeant un bassin de farine de manioc et une poule à chaque cultivateur la semaine.

Il invite ainsi l’armée à se déployer dans la zone, et mater ces miliciens avant qu’ils ne s’enracinent dans le milieu.

Le chef de la chefferie de Batangi, Mwami Stuka Mwanaweka, confirme ces faits.

Pour sa part, l’administrateur du territoire de Lubero, le colonel Donat Ndonda dit s’imprégner de la situation afin de renforcer la présence militaire dans cette partie du territoire de Lubero. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner