Lwebo : controverse autour de la gestion des fonds pour la lutte antiérosive

La société civile de Lwebo, dans la province du Kasaï-Occidental, et l’administration de ce territoire situé à 260kilomètres de Kananga n’arrivent pas à s’accorder sur la gestion des fonds récoltés pour la lutte antiérosive, rapporte radiookapi.net

Il s’agit des fonds récoltés auprès des habitants de Lwebo et de certaines personnalités. La contribution est destinée à être affectée à la lutte contre l’érosion qui menace les bureaux du parquet, du territoire et l’avenue du commerce, axe principale du territoire. En effet, l’érosion menace de couper Lwebo d’autres territoires de la province, d’où la nécessité d’impliquer la population. La société civile affirme qu’elle a déjà plus de 180 000 francs congolais et 50 dollars américains.

Selon le président de la coordination locale de la société civile, l’administrateur du territoire réclame la gestion de ces fonds alors que la société civile ne veut pas. Par ailleurs, celle-ci suggère que la gestion soit confiée à un comité mis sur pied. Pourtant, l’autorité locale tarde à reconnaître la structure et la mission de ce comité.

L’administrateur du territoire de Lwebo, Joseph Mbuyi, déclare qu’il est parmi ceux qui ont soutenu l’initiative de la collecte des fonds auprès de la population. Selon lui, le dossier est sous examen, et dans un futur proche, il reconnaîtrait l’existence de ce comité. Toute fois, l’administrateur affirme ne pas voir comment peut-on lutter contre l’érosion sans les moyens mécaniques.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner