Bosobolo: le village Bosongbandi réduit en cendres

Bosongbandi, un village situé à 155 kilomètres de Gbadolite, dans le territoire de Bosobolo, district du Nord-Ubangi, est entièrement incendié et tous ses habitants se sont  réfugiés dans la brousse.

La police territoriale de Bosobolo étant débordée, le commissaire de district du Sud-Ubangi, Victor Malungila, est descendu, mercredi, sur les lieux avec des renforts de la police pour calmer la situation.

A l’origine de cette situation, le meurtre d’un jeune homme, qui a révolté les membres de sa famille et quelques habitants de Bosobolo-centre.

Selon le député provincial Jean-Pierre Yenge, élu de la circonscription électorale de Bosobolo, tout est parti, vendredi 29 janvier, d’une dispute entre deux jeunes gens dans un lieu de deuil.

Ensuite la bagarre a éclaté. L’un des bagarreurs a fendu le crâne de son adversaire avec un bâton. Et celui-ci est mort de cette blessure, le lendemain,  à l’hôpital général de Bosobolo.

En représailles, indique Puscas Bamolona, témoin oculaire de ce drame joint au téléphone par radiookapi.net, le village entier de Bosongbandi duquel le meurtrier est originaire a été incendié par les frères du défunt.

Le meurtrier a été arrêté par la police et gardé au commissariat territorial de Bosobolo.

Les frères du défunt demandent aux autorités de leur livrer le meurtrier. Faute de quoi, ils vont pourchasser les Bosongbandi dans la brousse où ils se cachent, ont-ils menacé

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner