Les FARDC rejettent les chiffres de HRW sur les massacres de Makombo


Le général de brigade Jean-Claude Kifwa, commandant de la 9è région militaire des FARDC© Bonoboincongo.com

Le commandant de la 9è région militaire des FARDC, en Province Orientale, estime que ce massacre de grande envergure évoqué par l’ONG Human Rights Watch ne s’est jamais produit. Les massacres de la LRA ont été commis en décembre 2009, selon le dernier rapport de HRW. Une allégation refutée par le général de brigade Jean Claude Kifwa. Durant cette période, les FARDC étaient déjà déployées à Niangara pour la traque de la LRA, affirme-t-il.

Le général Kifwa affirme qu’il est inconcevable que plus de trois cent personnes d’un même village soient tuées de la façon dont parle l’ong HRW.

Dans son dernier rapport, Human Right watch faisait état des massacres de 321 Congolais du 14 au 17 décembre 2009 par les rebelles ougandais de la LRA.

Le commandant des Fardc dans la province orientale reconnait tout de meme qu’il y a insécurité à Niangara.

Jean Claude Kifawa explique:

Je vous ai parlé de l’attaque de Tapili. Là on connait la situation. Nous en sommes conscients. Je n’ai pas de leçon à donner à qui que ce soit, c’est une question de descendre sur place et montrer les cadavres, je pense que ce sera une bonne chose. Mais j’espère que la vérité est têtue, mais aller considérer que pendant que les FARDC sont sur place, une telle tuerie de plus ou moins 321 personnes dans un seul village, ca ce n’est pas vrai. Prenez 321 personnes, pour qu’elles soient tuées comme des chèvres comme cela, il faut peut-être doubler l’effectif de l’ennemi. Ce qui n’est pas vrai, parce que la LRA agit par petits groupes de 5 à 4. Je comprends mal comment 3 criminels de LRA puissent prendre des Congolais comme des vaches et les tuer comme ca.

Kinshasa réagit

Le ministre congolais de la Justice et droits humains est formel :

Il n’y a pas eu massacre en décembre 2009 à Makombo  dans la Province Orientale.

Luzolo Bambi Lessa l’a déclaré  lundi à la presse. Le ministre Luzolo se base sur le rapport du gouvernorat de la Province Orientale. Selon le rapport cité par Luzolo Bambi, au plus 25 personnes ont été tuées lors du passage de quelques éléments incontrôlés de la LRA dans la localité de Makombo.

Par ailleurs, le ministre Luzolo annonce la mise en place prochaine d’une plate forme de concertation entre gouvernement et ONG des droits de l’homme.

L’Ouganda aussi

L’armée ougandaise a réagi lundi  avec scepticisme à ce rapport de Human Rights Watch.

Le porte-parole de l’armée ougandaise, le lieutenant-colonel Felix Kulayigye a déclaré à l’AFP:

Je doute de ces chiffres. Vu la population dans la région et le nombre de combattants de la LRA, je doute qu’ils aient eu le temps de tuer 300 personnes et d’en kidnapper 250.

Il ne reste que 200 combattants de la LRA et ceux-ci sont dispersés entre le nord de la RD Congo et la République centrafricaine, selon le lieutenant-colonel Felix Kulayigye.

Cet officier ougandais  doute de la capacité de ces rebelles à mener une attaque à une si grande échelle.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (62)
Elections (60)
Ebola (59)
RDC (55)
FARDC (54)
élection (47)
Monusco (46)
Beni (40)
ADF (37)
FCC (33)
Caf (28)
Opposition (27)
Vclub (24)
Léopards (20)
Linafoot (17)