Le parlement du Congo appelle à un rapatriement rapide des réfugiés de la RDC


82% des réfugiés de la RDC à Impfondo sont des femmes et des enfants

Les parlementaires du Congo Brazzaville ont réitéré, le week-end dernier, l’appel au rapatriement des réfugiés de l’Equateur (RDC) établis dans le département de la Likouaka (Nord-Est) du Congo Brazzaville.  Ces parlementaires reprochent aux réfugiés de la RDC de dévaster  les champs des populations autochtones, constituant ainsi un facteur d’insécurité.

«La situation est grave», a déclaré le week-end dernier à Brazzaville André Obani Zitu, président du Sénat congolais. Lors de la clôture de la session administrative de cette institution, il appelé les gouvernements de la RDC, du Congo Brazzaville et la communauté internationale à préparer rapidement le retour des quelque 120 000 réfugiés congolais (RDC)

Un appel similaire a été lancé le même jour à l’Assemblée nationale du Congo Brazzaville.

La ministre congolaise de l’Action humanitaire a informé que de nombreux réfugiés portaient des armes. Bien souvent, d’après elle, le territoire et les eaux du Congo Brazzaville sont utilisés comme théâtre d’affrontements entre les FARDC et les insurgés se réclamant du Mouvement de libération indépendante des alliés.

Les officiers de l’armée, de la police et de la gendarmerie participant à cette réunion à l’Assemblée nationale du Congo Brazzaville ont demandé le renforcement des mesures de sécurité dans cette région.

Alexis Thambwe Muamba rassure

Réagissant à l’appel des parlementaires du Congo Brazzaville, le ministre des Affaires étrangères de la RDC a indiqué, dimanche, que les réfugiés de l’Equateur peuvent retourner chez eux sans problème. Selon lui, la demande des autorités de Brazzaville est légitime.

Les démarches sont entreprises pour la rapatriement de ces réfugiés, a affirmé le chef de la diplomatie congolaise. Alexis Thambwe Mwamba explique:

«Nous sommes en discussion. Le dossier est géré au niveau de notre ministère de l’Intérieur. Nous sommes en train de prendre des dispositions nécessaires avec l’Intérieur, la Défense, les Affaires sociales et les Affaires étrangères pour voir comment nous pouvons organiser le retour des populations congolaises »

Le ministre Alexis Tambwe Muamba estime qu’il s’agit d’une question de persuasion des Congolais de la RDC qui sont à l’autre rive du fleuve Congo, pour qu’ils rentrent chez eux à Dongo et les cités environnantes, en toute sécurité.

« Le fait d’aller se réfugier dans un pays voisin n’est pas la solution pour eux », souligne Alexis Tambwe Muamba.

Pour rappel,  ces Congolais se sont réfugiés  au  Congo Brazzaville en décembre 2009 à la suite des conflits armés dans la cité de Dongo, dans la province de l’Equateur.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (170)
Ebola (62)
FARDC (52)
Ceni (31)
Kinshasa (28)
Beni (28)
Unpc (27)
FCC (26)
Corruption (25)
UDPS (25)
Sécurité (20)
Butembo (20)
Monusco (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (19)