Rutshuru: la tension baisse à Nyamilima

Après une journée particulièrement tendue, le calme est revenu lundi soir à Nyamilima, localité située à 100 kilomètres au nord-est de Goma, au Nord-Kivu, en territoire de Rusthuru. A l’origine, le meurtre dans la nuit de dimanche à ce lundi d’un jeune homme à son domicile, non loin d’un poste de la police. Le garçon, 19 ans, a été tué par balle par des hommes armés. Ce qui a justifié des manifestations violentes de la population.

Toutes les activités sont restées paralysées et l’axe routier Kiwanja-Ishasha, vers la frontière ougandaise, est resté barricadé jusqu’en début d’après-midi par des manifestants qui accusaient les éléments de la police locale de n’être pas étrangers à ce meurtre. .

Un policier accusé par les habitants d’être l’auteur du crime a été blessé par les manifestants.

Ces derniers ont arraché la porte du bureau de la police de Nyamilima puis incendié la paillote, selon quelques témoins.

Depuis 6h locales, tous les véhicules en provenance de Kiwanja pour Ishasha ou vice-versa sont restés bloqués de part et d’autre du village de Nyamilima par des barricades érigées par les manifestants.

D’après les sources, le jeune homme abattu a été retiré de sa maison, à un mètre de la police, avant d’être abattu d’une balle dans la poitrine.

C’était aux environs de 1h locale, précisent ces sources.  Ce qui justifie les soupçons qui pèsent sur la police.

Le commandant de la police locale est resté injoignable, mais les autorités civiles de la place ont indiqué que les casques bleus de la Monusco, les FARDC et la Police nationale congolaise ont tenté de calmer la situation en poursuivant en même temps de mener une enquête.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner