Kinshasa: un nouveau cimetière à Nsele


Le cimetière de la Gombe et d'autres anciens nécropoles de Kinshasa ne disposent plus d'assez de capacité d'accueil© Afriqueredaction.com

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta a  inauguré, dimanche 1er août, un nouveau cimetière pour la ville de Kinshasa. Il est situé dans la commune de Nsele, à l’est de la capitale. 

Ce nouveau cimetière, dénommé «Nécropole entre Terre et Ciel», mesure 16 hectares de terres aménagées. Son investissement est évalué à environ 5 millions USD.

L’ouverture au public de ce nécropole est prévue pour le 1er novembre 2010.

Ce nouveau cimetière sera cogéré par l’hôtel de ville de Kinshasa et l’association sans but lucratif Entre Terre et Ciel (ETEC).

Une façon pour l’exécutif provincial d’expérimenter le partenariat public – privé.

Sur place, André Kimbuta a décrit quelques avantages de ce cimetière:

«On va asphalter la route nationale numéro 1 jusqu’ici. Il est prévu qu’on mette des pavés. Nous allons aussi réaliser l’adduction d’eau et installer l’énergie solaire.»

A l’inauguration du nouveau cimetière, aucune précision n’était disponible sur les prix des caveaux.

Mais, le directeur des études et communication à l’ASBL Entre Terre et Ciel,  Eric Mukuna a fait des estimations:

«Je ne peux pas annoncer le prix maintenant. L’idée, c’est de le fixer autour de 2 000 USD.»

A 2 000 USD le caveau, le coût semble trop élevé, selon certains observateurs présents sur place.

Destruction annoncée

A l’occasion de cette cérémonie d’inauguration, le gouverneur Kimbuta a lancé un ultimatum à toutes les personnes qui ont érigé des maisons anarchiquement dans les cimetières de Kinshasa, notamment à Kinsuka.

Elles disposent de 48 heures à dater de dimanche 1er août pour détruire elles-mêmes leurs constructions.

Dépassé ce délai, a indiqué André Kimbuta, les bulldozers de l’hôtel de ville exécuteront cette tâche dont la charge financière sera supportée par les constructeurs anarchiques.

Par ailleurs, André Kimbuta annonce la fermeture des cimetières de Kinkole et Kinsuka en novembre 2010.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner