Goma: démolition des maisons sous la ligne haute tension


Constructions anarchiques (Archives)

L’opération destruction des maisons construites anarchiquement sous la ligne haute tension a débuté lundi dans le chef-lieu du Nord Kivu. Le maire de la ville  en adonné le coup d’envoi au quartier Katindo gauche. A l’occasion, quelques maisons en planches ainsi que des clôtures ont été détruites.

Plus de cent mille ménages habitent à ce jour  sous la ligne haute tension dans les quartiers Katindo gauche Imbi et Mungunga.

Le maire de Goma conduit personnellement cette opération. Il affirme que deux mois étaient accordés aux propriétaires de ces habitations pour libérer ces lieux ou détruire eux-mêmes ce qu’ils avaient érigé, en vain.

De leur part, les concernés dénoncent ce qu’ils qualifient de destruction méchante. Dans une correspondance datée du mois de juillet adressée au gouverneur de province, ces habitants déclarent que certains parmi eux se sont installés dans ces lieux avant le tirage de la ligne haute tension en 1986.

Les responsables de la Société nationale d’électricité, Snel/Goma, soutiennent le contraire. Selon Célestin Ntibaganera, directeur provincial de la Snel, ces habitants courent un grand danger. Si l’un des câbles de la ligne arrivait à tomber,  dit-il, on risquerait d’avoir une catastrophe, des pertes en vies humaines.

D’après ce responsable, les normes n’ont pas été respectées. Un couloir d’environ 30 mètres devrait en principe séparer les habitations de la ligne haute tension.

Entre temps, le maire de la ville indique que l’opération se poursuivra et que rien ne pourrait l’arrêter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner