RDC: l’action humanitaire nécessitera 720 millions USD en 2011


Fidèle Sarassoro (G.) et Ferdinand Kambere, ministre des Affaires sociales lors du lancement du plan humanitaire-2011, 9 déc. 2010 à Kinshasa (Ph. Mbalivoto)

Le plan humanitaire 2010-2011 pour la RDC a été officiellement  lancé, jeudi 9 décembre à Kinshasa. Selon le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’Onu en RDC chargé des affaires humanitaires, Fidèle Sarassoro, le financement requis pour ce plan s’élève à «719, 2 millions dollars américains pour venir en aide à 7,5 millions de personnes vulnérables en 2011, dont plus de la moitié sont dans les zones  touchées par les conflits». 

Le financement total requis pour le plan humanitaire 2011 constitue, aux yeux de Fidèle Sarassoro, une réponse plus efficace aux besoins et risques identifiés en RDC.

Ce plan vise quatre objectifs, dont l’amélioration des conditions de vie des personnes déplacées, retournées, réfugiées et des communautés d’accueil affectées.

Selon le coordonnateur humanitaire, plus de 1,2 million de personnes disséminées dans trente territoires de huit provinces ont été assistées en articles non alimentaires et abris d’urgence en 2010. D’autres projets réalisés ont porté sur la scolarisation des enfants, la réinsertion des enfants sortis des groupes armés, l’accès à l’eau potable, etc.

Fidèle Sarassoro a également relevé quelques défis rencontrés:

«Il y a eu les opérations militaires contre les groupes armés dans les Kivu. Et concernant l’accès à ces populations civiles, la logistique nous a causé des difficultés. Il y a eu quelques malentendus entre l’action humanitaire et les actions de stabilisation, notamment le Starec (NDLR: le Programme de stabilisation et de reconstruction des zones sorties des conflits armés).»

Le gouvernement congolais fera de son mieux pour faciliter les actions des humanitaires sur le terrain, a rassuré, de son côté, le ministre des Affaires sociales et de l’Action humanitaire, Ferdinand Kambere. Il a précisé qu’il s’agit d’une réponse aux obstacles rencontrés par les humanitaires en 2010. Le ministre Kambere a indiqué qu’un projet de loi est en préparation pour assouplir l’action des humanitaires sur terrain.

Le plan d’action humanitaire 2011 se focalisera sur onze différents domaines. Cependant, la priorité sera plus axée sur:

  • la sécurité alimentaire,
  • l’eau,
  • l’hygiène et assainissement ainsi que
  • la protection.

Par ailleurs, le montant requis pour 2011 représente une baisse de 13% par rapport à celui demandé en 2010, qui était de 827,6 millions de dollars américains.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner