Conflit de succession à Mahagi, de dizaines de maisons incendiées


Le territoire de Mahagi marqué en rougé sur la carte

Un calme précaire est revenu, depuis samedi 11 décembre dans la collectivité de Wagungu à Mahagi-Port, après les scènes de violences entre les membres de la famille régnante de cette entité coutumière située à 280 kilomètres au nord de Bunia. Selon le coordonnateur de la commission justice et paix du territoire de Mahagi, vingt maisons ont été incendiées avec tous leurs effets et une dizaine de personnes arrêtées par les éléments de la police. 

Des dizaines de maisons ont été incendiées après l’installation du nouveau chef de la collectivité de Wagungu, Musa Musua, par le commissaire de district de l’Ituri, Freddy Bosomba, qui est en mission officielle en territoire de Mahagi.

Selon Freddy Bosomba, l’ancien chef de cette entité, Unencan Tchobidongo, a mobilisé certains habitants du village pour protester contre l’intronisation de son successeur.

Ces manifestants, d’après le président de la société civile de Mahagi, ont incendié trente-sept maisons de partisans de nouveau chef et tous les biens contenus dans ces habitations ont été calcinés.

Les éléments de la police sont intervenus pour rétablir l’ordre.

Ils ont arrêté 13 personnes, dont l’ancien chef coutumier de la collectivité de Wagungu, présumées auteurs de ce drame, a indiqué le coordonnateur de la commission justice et paix de Mahagi.

Les personnes arrêtées ont été acheminés à Mahagi-centre et sont incarcérées à la prison centrale de ce territoire, en attendant leur transfert au parquet de grande instance de Bunia.

L’ancien chef de cette entité coutumière a été désavoué par la famille régnante, qui a décidé de le remplacer par son frère.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner