Nord-Kivu: des ex-miliciens intégrés dans la police réclament leur solde

Des ex-miliciens intégrés dans la police ne touchent pas encore leur solde. C’est ce qu’ont indiqué, lundi 28 mars les responsables des ex-groupes armés dont les éléments ont été intégrés dans la police nationale. Il s’agit d’ex-combattants des groupes Maï Maï Rwenzori, Simba, Vurondo, UJPS Kadogo ainsi que du Pareco.

Selon Lwimbo Hodokya, porte-parole de ces ex-combattants, depuis mars 2010, plus de trois mille ex-miliciens admis dans la police ont été déployés dans plusieurs unités de la police au Nord-Kivu, mais leurs grades n’ont pas précisés et ils ne sont pas payés.

« Les policiers, issus des ex-groupes armés, vivent dans un état dérisoire puisque n’étant pas rémunérés par le gouvernement, ils sont déployés dans différentes unités, ils ne sont pas rémunérés. Le gouvernement ne respecte pas les accords, nous disons qu’il nous oblige peut être de rentrer en brousse indirectement, » déclare-t-il.

Les responsables de l’inspection provinciale de la police au Nord-Kivu reconnaissent que près de quatre mille policiers, issus de ces groupes armés sont intégrés au sein de la PNC.

Ils affirment, par ailleurs, que la situation [financière et administrative] de ces policiers est connue par la hiérarchie à Kinshasa.

La procédure de la mécanisation en vue de leur paiement est en cours, indiquent les responsables de l’inspection provinciale de la police au Nord-Kivu.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner