Des militaires angolais sèment la panique à Tshela

Les militaires angolais ont traqué, depuis mardi 3 mai, les éléments des Forces de libération de l’enclave de Cabinda (Flec) au village de Mbata Yama dans le territoire de Tshela à plus de 200 kilomètres à l’Ouest de Matadi.

Une habitante explique que des soldats angolais sont venus chercher des éléments Flec qui se trouveraient dans un camp du Bas-Congo, d’après eux. Il s’en est suivi des tirs et deux soldats angolais ont succombé.

Ces incidents ont occasionné la fuite des habitants de ce village vers diverses destinations.

Le conseil provincial de sécurité du Bas-Congo a appelé, jeudi 5 mai, la population locale à regagner le village, après la visite sur place, la veille, de sa délégation dans le cadre d’une enquête.

Les habitants de ce village exigent que leur sécurité soit garantie avant d’y retourner.

«Les soldats ne sont pas nombreux par rapport à cette insécurité. Nous vivons de la forêt, c’est d’elle que nous tirons notre plus grande revenue. Si nous ne somme spas en sécurité, nous ne saurions revenir,» a déclaré une habitante de ce village.

A lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner