Lubumbashi : les partis politiques dénoncent l’intolérance en période préélectorale et interpellent la Monusco

Les délégués des partis politiques œuvrant au Katanga ont exprimé jeudi 2 juin au quartier général de la Monusco leur inquiétude face au mauvais climat politique qui règne dans cette province à l’approche des élections. C’était à l’invitation des sections politique et électorale de la Monusco.

En conséquence, ils ont invité la Monusco à s’impliquer davantage, pour « faire respecter les règles du jeu et la constitution de la RDC, afin d’éviter des frustrations et tout débordement »

La quasi-totalité des participants à cette réunion a tiré à boulets rouges sur le pouvoir en place. A la suite de son président national Etienne Tshisekedi, l’Union pour la démocratie et le progrès social, UDPS, dénonce l’incitation à la haine tribale.

L’Union pour la nation congolaise, UNC de Vital Kamhere, attire l’attention sur les brimades dont sont victimes ses membres et sur le manque de coexistence pacifique des populations au Katanga, par la faute de certains politiciens.

D’autres partis politiques fustigent ce qu’ils appellent « la tentative d’instaurer un parti unique au Katanga »

Le représentant d’un parti d’opposition a déclaré:

Comment peut-on être stabilisé tant qu’il y a une tentative d’instauration de parti unique ? Nous avons des collaborateurs de la Direction générale des recettes domaniales et de participation (DGRAD) obligés à avoir une carte de membre du parti présidentiel. C’est inadmissible.

Même les délégués de quelques partis membres de la Majorité présidentielle (MP) partagent les inquiétudes de l’opposition.

De son côté, le délégué du PPRD,  aréagi à ce chapelet d’accusations :

Un parti politique, on le crée pour conquérir le pouvoir, l’exercer et le conserver. Alors, celui qui voudrait arracher le même pouvoir, fait le même exercice.

Nombreux parmi ceux qui ont pris la parole ont interpellé la Monusco et déploré ce qu’ils appellent « sa passivité »

D’aucuns ont suggéré qu’elle supervise les prochaines élections en RDC.

En réponse, les responsables de la Monusco ont promis de faire rapport à leur hiérarchie.

Lire aussi, au  sujet de l’intolérance politique:

La tolérance politique en RDC

Matadi: le parti Bundu dia Mayala interdit de fonctionnement

Journée internationale de la presse: Jed dénonce la montée de l’intolérance politique en RDC

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner