Province Orientale: 9 000 déplacés sans assistance humanitaire

Plus de neuf mille déplacés dans la localité de Ngilima à 45 kilomètres de Dungu centre dans la province Orientale sont dépourvus de vivres, d’eau potable et de médicaments, depuis 2008, a déclaré le chef de poste de cette localité.

Selon lui, une centaine d’enfants de ces déplacés n’étudient pas, faute de moyens financiers pour payer les primes des enseignants.

L’aide humanitaire fournie par le Programme alimentaire mondial est irrégulière et insuffisante, ajoute-t-il..

Pour soulager leur misère, certains de ces déplacés s’adonnent à l’agriculture. Mais ils ont peur de se rendre dans leurs champs au risque d’être capturés par l’armée de résistance du Seigneur (LRA).

Ces déplacés plaident pour l’assistance humanitaire et leur sécurité à Ngilima.

Les autorités civiles locales et la coordination des affaires humanitaires, OCHA, à Dungu ont promis de vérifier ces allégations avant d’envisager une solution urgente.

Lire aussi:

Catherine Bragg: “avec 1,5 million de déplacés, la situation humanitaire est très préoccupante au Sud-Kivu”

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner