Procès Chebeya: report du verdict au 23 juin

Floribert ChebeyaFloribert Chebeya

Floribert Chebeya

Prévu pour ce jeudi 16 juin, le prononcé de l’arrêt devant clore le procès du double assassinat des défenseurs des droits de l’homme Chebeya et son chauffeur Fidèle Bazana a été reporté à jeudi 23 juin prochain, selon un communiqué du greffe de la Cour.

Une année après leur assassinat, La Voix des sans voix et plusieurs personnalités du monde attendent de la justice la vérité sur ce double crime. Huit officiers de la police nationale congolaise y sont accusés.

L’événement attendu, jeudi,  n’a pas eu lieu. Plusieurs défenseurs des droits de l’homme, avocats, journalistes congolais et étrangers, membres des familles des victimes et officiers du ministère public attendaient devant la prison centrale de Makala le dernier rendez-vous du procès.

L’attente était longue. Puis la nouvelle a commencé à circuler de bouche à oreille: pas de verdict ce jeudi. Motif : un des juges qui composent la Cour militaire a eu un malaise. Une nouvelle qui va être confirmée par un communiqué officiel du greffe de la Cour remis aux différentes parties.

“Lassitude d’attente du prévenu Daniel Mukalayi et ses quatre co-accusés qui voudraient connaître leur sort après avoir passé une année entre les quatre murs”, a laissé entendre un des avocats de la défense.

Des huit prévenus dans cette affaire, deux sont en fuite. L’un des prévenus en cavale , Paul Mwilambwe, est rentré à Kinshasa et s’est rendu à la police. Il serait détenu à la prison militaire de Ndolo.

La Voix des sans voix (VSV) regrette que la cour n’aie pas averti à l’avance du report de ce verdict.

Le secrétaire exécutif de la VSV, Dolly Ibefo, explique:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Même réaction du côté de la défense qui se dit surprise de n’avoir pas été informée de ce report.

Ecoutez Me Didier Dimina

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Dans un communiqué publié, jeudi 16 juin, la VSV réitère son exigence sur l’arrestation du général John Numbi Banza Tambo, en vue de sa comparution devant la Haute Cour Militaire.

L’ONG a dit le considérer comme le suspect numéro un dans le double assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana.

Au terme des plaidoiries des parties civiles et de la défense, le ministère public a requis contre les huit prévenus  la peine capitale, leur dégradation de la police pour assassinat et association des malfaiteurs.

Lire aussi radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner