RDC: en attente d'affectation, les nouveaux magistrats sont bloqués à Kinshasa

Prestation serment des magistrat congolaisPrestation serment des magistrat congolais

Prestation serment des magistrat congolais

Un groupe de 1000 magistrats de la République démocratique du Congo (RDC) nouvellement recrutés, ont réclamé, mardi 19 juillet, leurs affectations. Selon eux, ils ne sont pas encore affectés depuis la fin de la deuxième phase de formation qu’ils ont suivie, de mars à avril 2011, à l’Université protestante au Congo (UPC) à Kinshasa.

S’exprimant à Radio Okapi, ils ont déclaré que depuis le mois d’avril, ils ne bénéficient d’aucune prise en charge.

Ils appellent à l’intervention du gouvernement pour résoudre ce problème.

«Nous attendons l’ordonnance du président de la République, mais jusque là, il n’y a rien. Il y a des amis qui viennent de l’intérieur qui sont bloqués à Kinshasa, attendant l’ordonnance. Ils souffrent sérieusement. Nous attendons les affectations », a déclaré l’un d’eux sous anonymat.

Le secrétariat permanent du Conseil supérieur de la magistrature a invité les plaignants à la patience. Il déclare attendre, lui aussi, l’ordonnance présidentielle.

Il a affirmé qu’il n’a pas reçu des fonds pour prendre en charge ces magistrats.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Carence des magistrats en RDC: le CSM adopte un mécanisme de rotation triennale

Kasaji: prestation de serment de sept défenseurs judiciaires

Lubumbashi: privés de leur prime, de nouveaux magistrats lancent un cri de détresse

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner