RDC : Fidèle Sarassoro appelle les Congolais à assainir leurs milieux de vie

Le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’Onu en RDC, Fidèle Sarassoro,  09/12/2011 à Kinshasa.Le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’Onu en RDC, Fidèle Sarassoro, 09/12/2011 à Kinshasa.

Le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’Onu en RDC, Fidèle Sarassoro, 09/12/2011 à Kinshasa.

La population congolaise est appelée à lutter contre l’insalubrité, source de multiples épidémies. Appel du Représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations unies en RDC, lancé  samedi 20 août au centre Mère et Enfant de Barumbu à Kinshasa, dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, célébrée le 19 août de chaque année.

Fidèle Sarassoro et Ferdinand Kambere, ministre congolais des Affaires sociales,  ont visité  quelques travaux de salubrité publique dans ce centre.

A 9 heures et demie, les officiels arrivent au centre Mère et enfant de Barumbu. A la tête de la délégation se trouve le ministre congolais des Affaires sociales. La délégation  visite les différentes salles des malades. Après cette visite,  un travail manuel d’assainissement du milieu s’en est suivi.

Le Représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations unies lance, à travers ce travail, un message de solidarité:

«C’est un message de solidarité envers ce centre Mère et Enfant. Nous voulons par cet acte montrer que la communauté humanitaire a le souci du bien-être de l’enfant et de la mère.»

Fidèle Sarassoro invite par ailleurs les Congolais à assainir leurs milieux de vie afin d’éviter certaines épidémies.

Pour sa part, le ministre des Affaires sociales se dit satisfait de célébrer cette journée autrement:

«On a voulu la célébrer d’une autre manière, non seulement par des visites des sites où il y a des vulnérables, mais aussi par quelques activités d’assainissement comme aujourd’hui. C’est l’occasion pour nous de sensibiliser l’opinion nationale et internationale sur l’aide humanitaire.»

Ferdinand Kambere a aussi rendu hommage à tous les acteurs humanitaires qui ont perdu leur vie dans l’exercice de leur mission.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner