RDC-Elections: signature du code de bonne conduite pour des élections apaisées, la Ceni ouvre de nouvelles concertations

De gauche à droite, le vice-premier ministre et ministre congolais de l'Intérieur Adolphe Lumanu, le Président de la Ceni Daniel Ngoy Mulunda, le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en RDC Roger Meece et le vice-président de la Ceni Jacques Djoli,  lors du forum pour l'adoption du code de bonne conduite électorale au Palais du Peuple, à Kinshasa (25/07/2011). Ph. Myriam Asmani/MonuscoDe gauche à droite, le vice-premier ministre et ministre congolais de l’Intérieur Adolphe Lumanu, le Président de la Ceni Daniel Ngoy Mulunda, le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en RDC Roger Meece et le vice-président de la Ceni Jacques Djoli, lors du forum pour l’adoption du code de bonne conduite électorale au Palais du Peuple, à Kinshasa (25/07/2011). Ph. Myriam Asmani/Monusco

De gauche à droite, le vice-premier ministre et ministre congolais de l'Intérieur Adolphe Lumanu, le Président de la Ceni Daniel Ngoy Mulunda, le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en RDC Roger Meece et le vice-président de la Ceni Jacques Djoli, lors du forum pour l'adoption du code de bonne conduite électorale au Palais du Peuple, à Kinshasa (25/07/2011). Ph. Myriam Asmani/Monusco

La Ceni ouvre, jeudi 8 septembre à Kinshasa, un forum de concertation avec tous les acteurs du processus électoral pour aplanir les divergences sur la transparence du processus électoral. Le but : emmener les acteurs politiques à signer le code de bonne conduite pour des élections apaisées. Ce document a été adopté le 25 juillet à Kinshasa sans l’opposition.

« Si nous signons le code de bonne conduite, nous allons mettre en place le comité d’éveil et de suivi des toutes les questions qui se posent à l’environnement électoral et saurons comment les gérer,» explique Jacques Djoli, le vice-président dela Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Selon lui, après l’installation du comité d’éveil, il sera même possible de mettre en place un comité national de médiation composée de sages qui vont permettre au pays d’aller aux élections dans la paix.

Le code de bonne conduite pour les regroupements politiques et candidats aux élections a été présenté et adopté, lundi 25 juillet à Kinshasa.

Il est destiné à réguler le comportement des acteurs politiques pendant la période électorale. Il renferme les droits et obligations des candidats, les  dispositions conservatoires et les sanctions à l’endroit des contrevenants.

Les opposants ont quitté la salle de réunion avant la discussion de ce projet. Ils avaient estimé que plusieurs préalables liés au déroulement du processus électoral doivent d’abord être réglés.

Parlant des incidents recensés ces derniers jours à Kinshasa entre des militants des partis politiques, Jacques Djoli déclare qu’il est important que tous les acteurs fassent preuve de retenue et de responsabilité et comprennent que seules les valeurs de paix construisent une démocratie.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (134)
Ebola (66)
FARDC (65)
Djugu (43)
Léopards (42)
FCC (32)
Can 2019 (28)
Ituri (26)
Lamuka (25)
JED (23)
Unpc (23)
Beni (21)
Monusco (20)
Ceni (19)
Sécurité (19)