Kinshasa: insécurité à Mont-Ngafula, la population accuse les policiers

 

«Dès qu’il y a l’obscurité, des hommes armés en tenue policière passent dans nos maisons pour voler et nous ravir des biens», ont déclaré, mercredi 28 septembre, les habitants de Masangambila dans la commune de Mont-Ngafula.

 

Pour eux, ce sont les policiers basés à Kindele, non loin de Masangambila qui commettent ces exactions.

 

Un policier qui a requis l’anonymat accuse plutôt certains éléments de la Police d’Intervention Rapide (PIR). Il a déclaré qu’un élément de la PIR avait été lapidé à mort par la population, au mois d’avril.

 

L’inspecteur provincial de la police ville de Kinshasa, Jean De Dieu Oleko, affirme avoir démantelé un grand réseau de criminels.

 

Il a promis des sanctions contre les bandits.

«Nous n’avons pas d’état d’âme lorsqu’il s’agit des criminels. Qu’il soit de la police ou de l’armée, il reste un criminel», a ajouté l’inspecteur Oleko.

 

Il a cependant déploré le nombre réduit des effectifs.

«C’est difficile pour vingt mille policiers de sécuriser convenablement plus de huit millions d’habitants de Kinshasa», a expliqué Jean De Dieu Oleko.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner